Sous le soleil des NFT et du CryptoArt

Surnommés affectueusement les « nifties », les NFT (pour non-fongible tokens), ont le vent en poupe. Et comme on aime prendre la vague, on vous adresse nos états d’âme sur le phénomène, qui à la fois remodèle notre manière de consommer et aussi notre façon d’aborder les objets numériques. L’été se poursuit IRL (in real life) et on bronzerait presque aussi sous les lumières de notre écran, illuminés par les NFT et les possibilités qui s’ouvrent à l’art numérique !

NFT, Enchanté

Avec l’arrivée des crypto monnaies, ces actifs numériques nés de la blockchain, les makers et les artistes disposent d’une nouvelle technologie pour valoriser leur travail, dont les histoires sont déjà mythiques. En tête de liste : Beeple. Mike Winkelmann, alias Beeple, s’est fait connaitre en produisant des œuvres accessibles en numérique gratuitement pour les internautes. Et grâce à la capacité d’accélération internetienne, il devient un artiste très côté, à l’instar d’un Jeff Koons. Il a notamment vendu un collage numérique de ses œuvres via l’institution Christies, pour 69 millions de dollars.

Extrait de l'oeuvre de Beeple (b. 1981), EVERYDAYS: THE FIRST 5000 DAYS, 2021. Non-fungible token (jpg). 21,069 x 21,069 pixels (319,168,313 bytes). Minted on 16 February 2021. Sold for $69,346,250 in a single lot sale concurrently with First Open.

 Avec un exemple, c’est mieux ? 

Les « CryptoPunks«  sont un exemple d’utilisation historique des NFT. Il s’agit d’une série de portraits pixélisés qui comptent « 10 000 personnages uniques à collectionner avec une preuve de propriété stockée sur la blockchain Ethereum » annoncent leurs créateurs Larva Labs. Les figures ont une valeur monétaire et sociale, et il est de bon goût d’arborer un CryptoPunk en image de profils sur les plateformes sociales. Il existe d’ailleurs plusieurs classes de CryptoPunk, avec -du moins au plus rare- les Male, Female, Zombie, Ape, Alien. Ils abordent des attributs (cheveux, accessoires etc) différents, qui sont cumulables et qui vont définir la valeur et la rareté du fichier. A 24×24 pixels, les personnages ont inspirés bon nombre de projets cryptoartistiques et font partie des NFT les plus couteux.

La recette des NFT

Un niftie, ça se fabrique ? Oui mon capitaine : de manière classique, chacun peut mettre en ligne son oeuvre sur une plateforme spécialisée en crypto-art, moyennement financement en crypto-monnaie. En contrepartie, la création est associée à un token et elle ne sera pas reproductible car un token s’apparente à un jeton infalsifiable. Pour plus de détails sont le fonctionnement de ce type de transactions, des articles comme celui-ci sont à lire ! Vous en apprendrez sur les différentes utilisations des nifties et quelques cas d’école.

Quel est le sens du NFT ? 

L’achat d’oeuvres d’art au format numérique et conçues numériquement nous fait « consommer » de l’art de manière différente et fait évoluer notre rapport au numérique en le matérialisant. Cela fait un bail qu’Internet nous connait mieux que notre mère et si notre personnalité vit en ligne, les réseaux sociaux comme notre présence online à travers des œuvres d’art collectionnées sont un signe de notre extimitéAvec la dématérialisation de nos modes de vie, la propriété d’oeuvres numériques est de facto un modèle économique alternatif pour les professionnels de la culture, et bien plus. Creative Tech décrypte pour vous les enjeux des Nifties dans ses Bulles Créatives ! Intéressés ? Contactez-nous !

Et la matière fut 

Ces crypto-makers sont divers et souvent audacieux : certains vont se constituer un patrimoine composé de gif et de jpeg, d’autres vont collectionner pour diffuser la culture virtuelle dans leur propre galerie dématérialisée. On retrouve aussi des professionnels de l’art ayant comme objectif de porter lesnifites dans des lieux d’exposition physiques … la boucle est bouclée. Enfin presque.

©Papermagazine La Superchief Gallery à New York, organise la rencontre des arts numériques et physiques.

Pourquoi ça nous inspire
 
En plus d’inspirer une multitude d’humains à créer comme à diffuser, le crypto-art laisse imaginer des canaux de partage innovants. Des espaces croisant art physique et numérique, l’utilisation de VR à l’échelle 1 pour découvrir des NFT en « conditions réelles », la mise en place d’espaces virtuels révolutionnaires … Faites de beaux rêves ! Et pour tout savoir sur les Nifties, l’équipe Creative Tech est à votre disposition !

Retour