Notre réalité de la rentrée ! Réalité virtuelle partout !

Ressentir, vibrer, partager des émotions … et oui, les technologies ne sont pas uniquement une accumulation de lignes de codes, elles nous conduisent aussi  vers de nouveaux possibles sensoriels. Parmi elles, la réalité (pas si) virtuelle en est une que nous aimons tout particulièrement ! Ce n’est pas tant la technologie – avoir un casque sur la tête et une armure dans le dos n’est pas notre outfit de rentrée préféré – que les univers créatifs et artistiques qui se multiplient et montrent, s’il en était besoin, que le talent s’immisce dans tous les interstices techniques possibles.  La VR est à présent solidement ancrée dans nos manières d’expérimenter et n’a de virtuel que … le nom ! Vectrice de sensation, de lien et d’émotion, la réalité virtuelle est une nouvelle matière paradoxalement bien réelle! En effet, elle se glisse partout : opéra, théâtre, exposition, patrimoine…  !

Notre réalité de la rentrée : et si la réalité virtuelle devait à présent changer de nom pour être en cohérence avec sa promesse ? En attendant de trouver l’idée de génie, nous partageons quelques réalisations à vivre de toute urgence rendues possibles grâce à cette techno qui nous réjouit ! VOUS AVEZ UNE IDEE DE GENIE ? Partagez là / Votez ICI !

Pour l’hyperréalisme sensoriel

L’Opéra de Londres a imaginé Current, Rising“, le premier opéra hyperréaliste. Il utilise la  réalité virtuelle afin d’offrir une expérience immersive et multisensorielle au spectateur.  Des effets 4D ont été intégrés pour stimuler à la fois la vue et l’ouïe, mais aussi le toucher. Avec un casque de réalité virtuelle sur la tête, les spectateurs sont invités à se rendre sur la scène et à se mêler aux artistes pour participer à la performance. La réalisation a été développée par la pionnière de la vidéo Netia Jones et conçue par la designer primée Joanna Scotcher. Quant à la musique, on la doit à la célèbre compositrice Samantha Fernando, chantée par la soprano de musique baroque et contemporaine Anna Dennis.

Un retour vers le futur

Grâce aux savoir-faire techniques des équipes de Dassault Systèmes accompagnés de nombreuses campagnes de numérisation faites par la DRAC de la Région Nouvelle-Aquitaine, le jumeau virtuel de la mythique grotte de Lascaux est à découvrir à la Cité de l’architecture et du patrimoine ! Une exploration immersive en réalité virtuelle à l’échelle 1 dans l’une des plus importantes grottes ornées du paléolithique supérieur. Une magnifique manière de (re)découvrir ce lieu à l’histoire incroyable ! 

Pssst –  on l’a visitée en avant première et on a adoré ! La réalisation nous a émerveillées : au-delà d’une plongée visuelle, c’est une réelle traversée sensorielle et énigmatique du lieu ! Le + : on y découvre des espaces jusque-là complètement inaccessibles !

Pour vivre cette superbe expérience, c’est par ici à la Cité de l’architecture ! 

© Medhi Tayoubi

Vers un portail dimensionnel poétique 

Toujours avide des créations du duo Adrien M & Claire B, on a bon souvenir de l’exposition Mirages & Miracles, aux Champs-Libres à Rennes (16 juin au 18 octobre 2020). Les artistes offraient une belle ouverture des possibles quant à l’utilisation de la réalité virtuelle. A l’aide d’Ipads, les images poétiques, à l’univers graphique fait de noir et de blanc, prennaient une toute nouvelle dimension avec l’apparition de sculptures virtuelles.  Une autre installation, cette fois-ci à l’aide d’un casque de réalité virtuelle, laissait le visiteur s’approcher d’une sculpture de galet pour y voir des particules s’animer et jouer avec, donnant de nouvelles perspectives d’interaction

Exposition aux Champs Libres "Mirages & Miracles" ©Adrien M & Claire B

Des humains/comédiens dans des décors virtuels 

Aussi antagonistes qu’ils puissent sembler au premier abord, la réalité virtuelle et le théâtre partagent plus de points communs, de valeurs et de questionnements qu’il n’y paraît. Au delà de l’univers fictif dans lequel ils nous plongent, tous deux sont de fins explorateurs de thématiques communes telles que la simulation, la création d’univers, la suspension de la crédulité, le rapport à l’autre, au corps et à l’espace physique. Ils sont tous deux de puissants transmetteurs d’émotion et d’empathie, alors lorsqu’ils se réunissent, ces deux matières nous amènent vers d’incroyables voyages !

Comme avec le metteur en scène Frédéric Deslias de la Cie Clair-Obscur, la virtualité (ici sans casque) s’introduit directement sur le plateau. Au sujet éminemment contemporain, sa pièce Softlove  raconte “24 h de la vie d’une femme à travers le regard avisé et éperdu de son assistant numérique” (une intelligence artificielle amoureuse). Motion capture, body tracking, body mapping, vidéo 3D, décors vectorisés sont autant de technique utilisées qui bouleversent les repères du théâtre traditionnel. Place aux nouveaux rapports entre humain/comédien et décors virtuels !

Extrait de la pièce Soft Love ©Cie Clair-Obscur

De la réalité mixte homemade

Si la quarantaine a laissé place aux retrouvailles, elle a tout de même le mérite d’inspirer et d’initier de nouvelles aventures ! On sourit d’abord à la lecture de cet article où un maker cartographie une réplique à l’identique de son appartement sur Sketchup (le logiciel connu pour ses modélisations 3D et surtout utilisé par les architectes, le tout par Google). Puis, on deviendrait presque jaloux du concept : armé de son casque VR, l’homme a intégré mille et une sophistication virtuelle à son intérieur, projetant son quotidien dans un film de science-fiction. Qui essaie ? 

Extraits Unity / Photographies de l'appartement ©Greg Madison on Twitter

En préparation d’une (très) belle réalisation …

Creative Tech travaille depuis plusieurs mois sur un projet de virtualisation d’exposition ! On ne peut pas vous en dire beaucoup plus pour le moment, mais sachez que nous avons (très) hâte de vous présenter ce projet hybride dont nous sommes très fières !
On vous en dit plus très vite ! 😉 

Retour